Monthly Archives: June 2013

Mise à l’Index de “l’Agence Bretagne Presse”

Notice du Réseau JORD diffusée le Jeudi 27 juin 2013 à 18:24

Mise à l’index de l’association “Agence Bretagne Presse”.

1°)Recherche des personnes physiques ou morales lésées à quelque titre que ce soit , directement ou indirectement par toutes les actions , dans tous les domaines , de l’entité faisant l’objet de la mesure .

2°) Recherche des liens existant entre l’entité mise à l’index et les personnes physiques ou morales (pouvoirs publics français – administrations – relations – collaborateurs – parenté ) ayant pu jouer un rôle en amont ou en aval d’ un abus , d’une irrégularité ou d’une action contraire aux intérêts des ayant droits (1) du réseau et plus généralement de la Bretagne, en vue de déterminer les complicités et les bénéficiaires .

3°) Dénonciation publique , le cas échéant , des faits découverts , des auteurs , des complices et des bénéficiaires directs ou indirects .

4°) Appel , selon le cas , à la clameur publique , aux forces populaires ( Groupements de Solidarité Populaire – GSP ),aux correspondants interactifs du réseau , définis ou inconnus.

Résistancialisme à Guingamp

Diffusé le mercredi 19 juin 2013 à 12:18 par le Réseau Jord

De :  Réseau JORD

À : Chaou Céline

Objet : Résistancialisme

En Pièce jointe : Article de Presse Résistance et Nazisme, La prestation du cercle de Guingamp fait polémique

Madame,

Nombreux sont les sympathisants de la cause bretonne – régionalistes, autonomistes, nationalistes – qui découvrent ce matin par voie de presse la polémique suscitée par un spectacle mettant en scène un “hommage à la résistance” du Pays de Guingamp.

Visiblement, votre public n’a pas goûté la présence des oripeaux de l’Occupant allemand, ce qui n’est pas sans poser problème lorsque l’on veut effectivement le mettre en scène. On est parfois victime de son succès et de son excès de zèle.

Car enfin on se demande pourquoi votre cercle celtique, dont l’objet est la conservation et la promotion des spécificités culturelles bretonnes, se mêle d’histoire, surtout pour flatter les groupes politiques s’étant illustrés par l’assassinat de défenseurs désintéressés de cette culture bretonne dont vous avez – en partie – la charge.

Quiconque s’intéresse à cette période en Bretagne avec un peu d’honnêteté comprendra que les “libérateurs” dont vous parlez pour le pays de Guingamp ont des bêtises à se reprocher.

Évoquons le cas du groupe FTP (Guingamp Nord II) qui a assassiné l’abbé Pierre Marie Lec’hvien à Quemper Guezennec dans la nuit du 10 au 11 aoùt 1944 alors que les Américains étaient à Brest depuis le 7 août. C’est le même groupe qui a assassiné Marie Quintin 20 ans à Pontrieux le 12 aoùt 1944 et Marie Angélique Francia à Quemper Guezennec fin juillet 44 après qu’elle eut servi de” dame de confort” (prostitution forcée) pendant 2 mois. La fille de cette dernière, Jacqueline, agée de 15 ans à l’époque a été relâchée après usage. Pour les 4 victimes “hors toute nécessité militaire”.

Puisque vous vous mêlez de sujets que visiblement votre chorégraphe, Gaëlle Herbert, ne connaît pas, il serait bon dans vos prochaines représentations de mettre en scène l’assassinat de ce prêtre promoteur de la langue bretonne infatigable par la résistance communiste guingampaise. Et aussi les viols, tortures et exécutions subies par ces deux femmes et cette jeune mineure du fait de ces mêmes “libérateurs”. Votre public en serait très certainement édifié.

Vous pourriez aussi décidé de faire honneur dans vos spectacles à ceux qui sont morts pour la Bretagne et sa culture, à l’instar de ce bon abbé Lec’hvien, ce qui supposerait de votre part d’arrêter de hurler avec les loups. Et aussi de subir les foudres des quelques dinosaures du résistancialisme communiste de votre ville. Il y aurait un acte de résistance, très réel celui-là, à mener.

 

Terreur rose

Diffusé par le Réseau JORD le 13/06/2013 à 19:10 :

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a envoyé une lettre au maire d’Arcangues pour le convaincre de “revenir à la raison” et lui laisse, ainsi qu’à ses adjoints récalcitrants, jusqu’à vendredi pour donner une réponse.

Interrogée sur le sujet par Le Lab lors du compte-rendu du conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que le maire de la commune de Pyrénées-Atlantiques pourrait déléguer son pouvoir.

Elle fait état d’une conversation téléphonique entre Jean-Michel Colo, maire de la ville, et le sous-préfet de Bayonne, “il y a quelques heures”, signe que l’exécutif suit de près cette affaire :

Le sous-préfet de Bayonne a pris un contact téléphonique avec le maire, sûr de ses convictions mais un peu ébranlé par le tour pris par l’affaire. Il n’exclut pas de déléguer à un conseiller municipal la célébration du mariage.

En revanche, aucune sanction n’est pour le moment possible, signale la porte-parole. Elle rappelle que “l’infraction de discrimination n’est pas encore constituée” : Le couple s’est rendu en mairie pour retirer un dossier, mais il n’a encore déposé formellement aucun dossier, donc il n’y a pas eu d’acte de refus d’enregistrement. Mais le maire a compris quelles étaient les sanctions qu’il encourait.”

Vous pouvez soutenir Jean-Michel Colo en lui écrivant à assurances.colo@wanadoo.fr ou arrangoitze@wanadoo.fr

Notice OBR : Grand Orient Quimper

Notice diffusée par le Réseau JORD le mercredi 05 juin à 22:29

Roland Angotti, patron de la société Écotel, ci-jointe au 46 avenue de la Libération à Quimper, est le dirigeant du Grand Orient de France pour ce secteur.

Le ci-devant Roland Angotti est actuellement adhérent au Mouvement Démocrate (MODEM) après avoir été affilié au Parti Socialiste Français.

Espagne : les victimes du marxisme criminel reconnues

Diffusé par le Réseau JORD le 04/06/2013 à 21:24 via Vatican Information Service :
Cité du Vatican, 4 juin 2013 (VIS). Hier, le Saint-Père a autorisé la promulgation des décrets suivants de la Congrégation pour les causes des saints:
 
Reconnaissance du MARTYR :
 
du serviteur de Dieu Abel Angel Palazuelos Maruri (Dom Mauro, OSB) et ses 17 compagnons bénédictins espagnols, tués en haine de la foi en 1936.
 
du serviteur de Dieu Joan Vilaregut Ferrer (Frère Juan de Jesús, OFM.Carm), de ses 3 compagnons carmes espagnols et de Pau Segalá Solé, prêtre diocésain, tués en haine de la foi en 1936.
 
des serviteurs de Dieu Crisanto, Aquilino, Cipriano, José et leurs 63 compagnons maristes espagnols, et de deux laïcs, tués en haine de la foi entre 1936 et 1939.
 
de la servante de Dieu Clementina Arambarri Fuente (Soeur Aurelia) et de ses 3 consoeurs religieuses espagnoles de l’ordre des Servantes de Marie ministres des infirmes, tuées en haine de la foi en 1936.

Affaire des fiches n°2

Diffusé par le Réseau JORD le 04/05/2013 à 13:57 via l’Observatoire de la Christianophobie :

Le Canard Enchaîné affirme dans son édition du 22 mai 2013, que deux enquêtes sont actuellement en cours au sein des armées, qui visent essentiellement ceux qui voient d’un œil favorable le mouvement de la “Manif pour tous”.

« Troublé par le nombre d’enfants d’officiers parmi les jeunes interpellés », le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, « a demandé à la DCRI de s’informer sur ce que ces “agités” (sic) manigançaient », écrit le Canard Enchaîné.

L’autre enquête a été confiée à la DPSD (Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense) afin de « repérer les meneurs au sein de l’Institution » militaire.

« L’activisme des militaires anti gays a été jugé assez sérieux pour que le gouvernement ordonne deux enquêtes », affirme le journal satirique.

L’objectif serait de surveiller les militaires ayant des liens avec l’Institut Civitas, une organisation catholique proche de l’extrême droite et qui se veut aussi être un mouvement politique (4 officiers généraux en 2e section siègent à son conseil d’administration) ou encore avec le Bloc Identitaire.

Pour mémoire : lire ICI

Loi des Suspects, le retour : Arrestation illégale de deux blogueurs catholiques

Publié par le Réseau JORD le 04 juin 2013 à 13:53 via l’Observatoire de la Christianophobie :

J’attendais, hier au soir, dans la seconde partie de mon émission sur Radio Courtoisie, deux journalistes de l’excellent blogue catholique Le Rouge et le Noir, dont le rédacteur en chef Carl Moy-Ruifey. Ayant appris que l’un de deux avait déjà été mis en garde à vue (GAV) – c’est la légion d’honneur de nos jeunes héros français désormais –, j’avais cru malin, la veille de l’émission, alors que je leur signalais les détails de l’émission, de leur préciser dans un post scriptum : « Tâchez d’éviter une GAV d’ici à demain soir… ». Ces deux jeunes gens ne se sont pas présentés au studio où se trouvaient Vivien Hoch, Philippe Cappello, président de l’Association pour la Liberté de conscience en France, et Me Jérôme Triomphe. Carl Moy-Ruifey vient par courriel de m’expliquer la raison de leur absence…

Votre post-scriptum m’avait fait sourire avant-hier soir, et pourtant, j’aurais dû être plus prudent ! J’ai retrouvé Thibault [Corsaire] hier après-midi, et avant de nous rendre à votre émission, nous avions entre autres prévu de nous rendre au Louvre pour y faire un petit reportage-photo à l’occasion de la visite de Hollande et Merkel. Bien que nous ne portions aucun signe distinctif, et n’avons crié aucun slogan, nous avons été rapidement repéré la police et parqué avec quelques autres manifestants dans l’étroite rue Bailleul. Alors que je pensais que nous serions relâchés assez vite, nous avons été rapidement embarqués sans ménagement après le départ de Hollande et Merkel ! Et ce, sans aucune raison, puisque nous n’avions commis aucune infraction, si ce n’est de faire preuve d’un peu de mauvaise volonté de bon aloi face au commissaire qui nous empêchait de prendre des photos ! Alors que mes précédents contrôles d’identité n’avaient pas duré plus de deux ou trois heures, nous n’avons été relâchés qu’à l’approche du dernier métro. Un officier de police a eu le culot de me dire que nous avions eu de la chance d’échapper à une nouvelle garde-à-vue ! Autant vous dire que l’officier de police judiciaire qui a dressé le procès-verbal était bien embarrassé. Je dois avouer que j’en reste encore pantois, puisque dans d’autres manifestations du même genre, je n’avais encore jamais assisté à une pareille violation de la loi par les forces de l’ordre.