Monthly Archives: December 2013

Piero Rainero (PCF) et ses compromissions avec le régime communiste de Ceaucescu

Notice du Réseau JORD KADOUDAL diffusée le 28/12/2013 à 04:12

Au Parti Communiste, pour accéder à un poste de responsable à tous les niveaux il faut remplir une biographie.

Piero Rainero est devenu permanent du Parti vers 1968 c’est-à-dire à 20 ans. Il n’a exercé la profession officielle d’ajusteur que quelques mois, et encore, à titre de responsable CGT.

Ces biographies truquées sont pratique courante et obligatoire. Pour faire croire que le Parti reste le Parti des travailleurs on ment sur l’identité sociale des membres de la direction. Georges Marchais a été élu jusqu’à la fin en tant qu’ouvrier metallurgiste.

Jusqu’à l’année 1989 Rainero assure aux communistes que ni la Roumanie, ni la Bulgarie ne cesseront d’être communistes. Jusqu’à cette année là il passera ses vacances dans une villa des environs de Bucarest.

Pierre Blotin qui est chargé par le comité central du Parti de suivre la section Finistérienne, Pierre Blotin donc, sera le délégué du PCF au dernier congrès du Parti Roumain quelques années avant la chute des Ceaucescu.

Piero Rainero ne fut pas assez courageux pour défendre publiquement  le régime communiste de Roumanie jusqu’au bout. Il envoya deux jeunes communistes le faire à sa place le soir du 24 décembre 1989.

Toujours dans le même registre, Piero Rainero demanda aux Jeunesses communiste d’attribuer le prix de l’anticommunisme au socialiste Bernard Poignant en décembre 1989 pour son soutien aux populations de Roumanie se libérant du joug communiste.