Terreur rose

Diffusé par le Réseau JORD le 13/06/2013 à 19:10 :

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a envoyé une lettre au maire d’Arcangues pour le convaincre de “revenir à la raison” et lui laisse, ainsi qu’à ses adjoints récalcitrants, jusqu’à vendredi pour donner une réponse.

Interrogée sur le sujet par Le Lab lors du compte-rendu du conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que le maire de la commune de Pyrénées-Atlantiques pourrait déléguer son pouvoir.

Elle fait état d’une conversation téléphonique entre Jean-Michel Colo, maire de la ville, et le sous-préfet de Bayonne, “il y a quelques heures”, signe que l’exécutif suit de près cette affaire :

Le sous-préfet de Bayonne a pris un contact téléphonique avec le maire, sûr de ses convictions mais un peu ébranlé par le tour pris par l’affaire. Il n’exclut pas de déléguer à un conseiller municipal la célébration du mariage.

En revanche, aucune sanction n’est pour le moment possible, signale la porte-parole. Elle rappelle que “l’infraction de discrimination n’est pas encore constituée” : Le couple s’est rendu en mairie pour retirer un dossier, mais il n’a encore déposé formellement aucun dossier, donc il n’y a pas eu d’acte de refus d’enregistrement. Mais le maire a compris quelles étaient les sanctions qu’il encourait.”

Vous pouvez soutenir Jean-Michel Colo en lui écrivant à assurances.colo@wanadoo.fr ou arrangoitze@wanadoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *